La faucheuse, Nell Shusterman

La faucheuse, tome 1 par ShustermanVoici une dystopie dont on a beaucoup entendu parlé lors de sa sortie ! Un premier tome que j’ai vraiment apprécié et dont je garde un très bon souvenir même quelques semaines après l’avoir lu ! On y découvre un monde où tous les savoirs sont acquis, notamment celui de pouvoir ressusciter. Cela peut paraître vraiment chouette à première vue ! Oui… Sauf que … de nombreux bébés continuent de naître, et vous pensez bien que la planète terre ne peut pas supporter tout ce petit monde… Il a donc été décidé que la mort devait être provoquée. Ainsi, le nombre d’habitants sur la terre serait toujours constant. Pour bien faire, il faut donc imiter un maximum ce qui se faisait auparavant (de nos jours donc ! ).
Dans ce petit monde, deux ados sont recrutés par un des plus célèbre faucheur, cette personne qui a la mission de « glaner », c’est à dire tout simplement supprimer une personne, et cela de manière irrémédiable ! Mais ces deux ados ne sont pas du tout motivés par ce métier, qui franchement ne fait pas rêver… Vous imaginez, vous, que tout le monde vous reconnaisse et vous craigne ?! Mais ce manque de passion pour le métier de glaneur, fait aussi une des conditions pour laquelle ils sont recrutés, il serait beaucoup trop facile et beaucoup trop dangereux de recruter des fous furieux qui s’y donnerait à coeur joie de tuer !
Ces deux ados sont réunis par un même apprentissage, cependant, on voir bien qu’ils ont des personnalités que tout oppose. Citra est une jeune fille astucieuse, malicieuse, mais parfois froide et condescendante. C’est un personnage avec lequel j’ai eu beaucoup de mal au début du roman, que j’ai appris à apprécier au fur et à mesure de ma lecture. Rowan, lui, est plus réservé que Citra, il semble plus amical, mais à l’inverse on sent bien qu’il a aussi un côté un peu plus noir…
C’est un premier tome vraiment accrocheur, on rentre dès le début dans le vif du sujet et il se lit ensuite très vite ! Il y a aussi plusieurs retournements de situation au cours de l’histoire et ça jusqu’à la fin, ce qui permet un suspens constant ! C’est aussi un roman qui nous fait réfléchir et nous poser plusieurs questions sur les conditions de la vie et de la mort…
Bref, c’est un premier tome que j’ai vraiment beaucoup aimé et j’ai hâte de pouvoir lire le tome 2 ! Il y a un petit côté « l’épouvanteur » de J. Delaney, ce qui est plutôt sympa =) Petit bonus, il est écrit à la fin du tome 1 qu’il y a une adaptation prévue au cinéma !

****

La prochaine fois, ce sera toi, Tome 1, Vincent Villeminot

Couverture La brigade de l'ombre, tome 1 : La prochaine fois ce sera toiAvec ce premier tome, vous allez vivre une immersion dans la brigade du commissaire Marcowicz, lorsque Jobert intègre le service, après une faute professionnelle. On sent tout de suite une certaine froideur liée à l’équipe. On a l’impression qu’ils sont tous mis au placard, et chacun fait sa petite vie dans son coin, il n’y a aucun esprit d’équipe! Cette équipe a pourtant une mission qui parait assez importante : ils sont chargés de la capture des goules, ces créatures qui ont une origine humaine, mais se transforment en d’horribles créatures ayant des similitudes avec Golum du seigneur des anneaux ! Ces goules sont des créatures vraiment effrayantes, mais elles sont surtout très dangereuses ! Elles s’attaquent, une fois transformées, à des hommes, tout cela assez violemment, et n’en ont aucun souvenir une fois qu’elles redeviennent humaines. Lorsque ces goules mordent un homme et qu’il survit, celui-ci devient alors une goule. On comprend donc pourquoi cette chasse aux goules est importante si on ne veut pas une prolifération rapide ! On sent aussi que le commissaire Marcovicz est quelqu’un d’important pour cette histoire, on apprend à connaître sa famille au sein de quelques chapitres. Notamment Fleur, sa fille, une adolescente avec qui il n’a pas plus de contact que ça …
Ce qui est original est intéressant dans cette histoire est que l’on suit à la fois des adultes, avec l’équipe du commissaire, mais aussi des ados, avec sa fille…
C’est un premier tome qui se lit très vite et dans lequel on trouve plusieurs scènes assez sanglantes! Cependant, j’ai trouvé l’histoire un peu plate, et je m’étais attendue à plus d’action, plus de fond. La froideur des personnages n’aidant pas non plus à ce qu’on s’attache à eux, je ne crois pas que je lirai le tome 2…

Outliers, Tome 1 : les anomalies, Kimberley McCreight

Couverture Outliers, tome 1 : Les anomaliesWylie, une adolescente dont la mère est décédée, se renferme sur elle même au point d’en devenir agoraphobe, jusqu’au jour où sa meilleure amie, Cassie, disparait. Cela créé comme un déclic pour Wylie, qui décide d’affronter sa peur du monde extérieur, pour lui venir en aide, même si elle agit quand même pas mal sans réfléchir! Elle brave ainsi tous les interdits de son père, qui a tendance à la surprotéger, et une course contre la montre commence pour sauver Cassie. Pour cela, Wylie est aidée par le petit copain de Cassie, Jasper, qu’elle ne porte vraiment pas dans son cœur et qu’elle juge coupable du changement de personnalité récent de sa meilleure amie.
J’ai beaucoup aimé la relation qui se construit petit à petit entre ces deux adolescentes, qui sont à la fois très proche, mais qui peuvent aussi s’éloigner très vite l’une de l’autre à cause de leurs fréquentations, leurs choix. Cette amitié m’a semblé vraiment très réelle et cela donne une vraie force à l’histoire, ça nous permet tout simplement d’y croire un peu plus. Wylie et Cassie sont en effet comme des sœurs depuis toujours, elles sont donc assez fusionnelles et on comprends pourquoi Wylie décide de prendre sur elle pour partir sauver Cassie. J’ai aussi aimé le fait que les personnages ne soient pas tout noirs ou tout blancs, par exemple pour Jasper, que Wylie apprends à connaître au fur et à mesure de leur fuite.
On est vraiment plongés dans cette histoire et je n’ai jamais eu aucune peine pour raccrocher lorsque je reprenais un chapitre après une pause! Cependant, j’ai trouvé la fin un peu brouillon. On nous révèle beaucoup de choses d’un coup… De plus, durant l’histoire, certains faits sont un peu trop gros et ne m’ont pas parus crédibles, ce qui m’a empêcher de croire à 100 % à cette histoire. Certains de ces faits peu crédibles ont une explication à la fin du roman, mais cela m’a gêné tout de même pendant ma lecture et certains points restent assez énigmatiques.. Je n’ai toujours pas compris pourquoi il est aussi intéressant d’être une anomalie par exemple, alors que c’est quand même le titre de ce premier tome ! 
Bref, dans l’ensemble, j’ai quand même passé un bon moment avec ce roman, même si les péripéties sont un peu « grosses ». Peut-être que je me lancerai un jour dans le tome 2 pour connaître le fin mot de l’histoire tout de même !

Le piège de l’innocence, Kelley York

Vic Howard est un lycéen américain mal dans sa peau. Il n’a pas d’ami, mis à part Brett, qu’il connait depuis son enfance et avec qui il est toujours resté très proche. Il le considère d’ailleurs comme un membre de sa famille, qui elle n’est pas très unie. Il est fils unique et vit seul avec sa mère, avec qui il ne s’entend pas très bien… Pour faire plaisir à Brett, Vic le suit assez régulièrement dans des soirées. Durant l’une d’entre elles, Vic aperçoit une fille de son lycée, bourrée, seule dehors. Il s’empresse donc de la porter jusqu’à une chambre pour la protéger et éviter qu’elle n’attrape froid. Cependant, les jours suivants, Vic est accusé de viol. A t-il réellement violé Callie, la fille de son lycée ? Callie a telle menti ? Quelqu’un a t-il réellement tenté de la violer ?
J’ai trouvé ce roman très intéressant. Je n’avais encore jamais eu l’occasion de lire un roman sur ce sujet, d’autant plus qu’ici nous suivons le point de vue de Vic, qui est accusé de viol, mais nous avons aussi un aperçu des réactions de Callie. Il n’y a rien de trop, et j’ai trouvé l’écriture vraiment agréable, pas trop dure malgré le thème assez compliqué. La relation entre Autumn, la meilleure amie de Callie et Vic vient aussi adoucir le sujet. Ce dernier reste tout de même grave et on essaye de chercher, tout comme Autumn, Callie et Vic, qui aurait bien pu violer Callie durant cette soirée.
 Petit point négatif :j’avais pourtant deviné le coupable dès le début… Ce que je ne trouve finalement pas très gênant étant donné que ce qui m’a surtout intéressée est le déroulement de l’enquête, mais aussi l’évolution de Vic et Autumn, que l’on voit grandir tout au long du roman. Autre petit point négatif, j’ai trouvé certains faits un peu trop et donc un peu improbables, notamment la relation de Vic et de sa mère et l’amitié qui se créée très très vite entre Autumn et Vic. Après, si l’on passe au delà de ces petits points, les évènements s’enchainent plutôt bien et ce roman se lit très vite, car on s’attache à Vic et Automn !
Bref, j’ai trouvé le thème du roman très bien traité et je me suis vraiment attachée à Vic et Autumn au cours de ces quelques chapitres

****

Phobos – Tome 1, Victor Dixen

Couverture Phobos, tome 1Après avoir entendu parler ce cette série encore et encore sur la blogosphère, voici que je me suis enfin lancée ! Et je ne suis pas déçue !
Dans ce premier tome, une société privée américaine a racheté la NASA. Celle-ci prépare un nouveau genre de télé-réalité dans lequel 6 prétendants et 6 prétendantes sont choisis dans le monde pour être envoyés dans l’espace. Durant le trajet pour aller jusqu’à Phobos, un satellite de Mars, les prétendants et prétendantes, tous en âge de procréer, auront l’occasion de se rencontrer 6 minutes toutes les semaines, pour à la fin former 6 couples.
Nous suivons dans ce premier tome Léonor, une ado que rien ne retient sur terre, mais nous avons aussi d’autres points de vue, notamment ceux de Serena McBee, l’organisatrice de cette télé-réalité. Nous sommes donc particulièrement recentrés sur le côté « filles » de la navette spatiale, et nous apercevons les garçon uniquement lors des speed-dating de 6 min avec les filles… On se doute cependant que tous ces personnages possèdent des secrets, qui, si j’ai bien compris nous seront révélés dans le tome « Phobos – Origines ». Léonor est une jeune fille que j’ai beaucoup aimé suivre, car elle a une grande force de caractère, malgré son passé que l’on devine assez chaotique. Elle sait ce qu’elle veut et ne se laisse pas intimider, ce que j’ai adoré! Mais plus qu’une histoire de télé-réalité, nous assistons à des machinations, des manipulations, … Et tout cela nous donne un petit côté thriller assez additif. Je poursuivrai donc l’aventure dans la navette Cupido avec un grand plaisir !

****