Les plieurs de temps – Tome 3 : Camille à l’heure de vérité, Manon Fargetton

Couverture Les plieurs de temps, tome 3 : Camille à l'heure de vérité

Grâce aux horloges magiques de ses camarades Robin et Anthony, Camille découvre qu’elle peut voir le futur. Mais ses visions, imprécises, sont difficiles à interpréter, et peut-être même dangereuses. D’autant que l’utilisation de son super-pouvoir semble attirer l’attention d’un mystérieux rôdeur…
Suffit-il de voir l’avenir pour y échapper  ?

Après avoir adoré les deux premiers tome de la série des plieurs de temps de Manon Fargetton, me voici avec le tome 3! Et cette fois-ci, j’ai trouvé que ce tome était vraiment à lire en troisième position, car il y a certains rappels des deux premiers tomes, et il n’y a pas de fin à cette histoire, car on trouvera probablement la fin dans l’histoire de Charly ! 

Comme les deux premiers tomes, j’ai beaucoup apprécié ma lecture ! Les personnages, des enfants d’une dizaine d’année, sont vraiment crédibles et intéressants ! Chacun a sa petite particularité, ses qualités et ses défauts… Ici on retrouve donc Camille, qui a perdu sa mère l’été précédent, et qui aimerait bien pouvoir parler librement de tout cela sans que son entourage évite la question… Elle était aussi la victime du harcèlement d’Anthony et ses copains, et ce n’est pas toujours facile pour elle de faire équipe avec son ex-haceleur… 

Dans cette aventure, on découvre une nouvelle façon d’utiliser les horloges magiques … Mais celles-ci n’ont elles vraiment que du bon? !

Un roman très dynamique, immersif, très très bien écrit ! Il ne me reste plus qu’à conclure cette petite série jeunesse avec « Charly » ! En tout cas cette série est vraiment une très belle découverte ! à mettre entre les mains des plus jeunes, pour toutes les questions qu’il permet de traiter sans en avoir l’air ! 

*****

Publicités

Robin à la dernière seconde, Manon Fargetton

Les plieurs de temps - Robin à la dernière seconde par FargettonCe petit roman pour les plus jeunes est le premier roman d’une nouvelle série de Manon Fargetton! Ce premier tome est en tout cas simple et efficace. On y découvre Robin, qui a le pouvoir d’arrêter le temps, ce qui lui permet de faire plein de petites choses supplémentaires, mais aussi certaines choses interdites comme par exemple voler des bonbons ! On y évoque plusieurs sujets intéressants sous couvert de ce pouvoir d’arrêter le temps : le divorce des parents, être une famille unie, l’amitié, le harcèlement… Sans pour autant que cela soit didactique, ce qui est vraiment très intelligent ! On réfléchi et tout ça sans même s’en rendre compte !
Bref, J’ai vraiment aimé l’écriture de Manon Fargetton qui nous donne l’impression d’avoir à nouveau 9 ans! 
A la fin du tome, l’histoire s’arrêt là, à voir donc ce qui nous sera proposé dans le deuxième tome qui s’intéresse au méchant de la première histoire !  

*****

Les sorcières du clan du Nord

Les Sorcières du clan Nord, tome 1 : Le sortilège de minuit par BrignullDès le prologue de ce roman, le ton est donné,  on nous amène dans un monde ou la magie existe et où les luttes de pouvoirs peuvent être importantes et corrompre les gens. L’écriture de ce prologue est vraiment sympa et nous emporte ailleurs. Elle nous révèle aussi l’objet principal du roman et du suspens à suivre, c’est à dire le fait que Poppy et Clarée ont été échangées à la naissance. On y apprend aussi l’existence d’une prophétie qui raconte qu’une des filles Hawkwed deviendra la plus puissante sorcière sur terre et par conséquent la reine de toutes. Le fait qu’une grosse partie de l’histoire soit révélée dès le prologue ne m’a pas gênée car ce roman est finalement assez particulier. Il n’y a pas tout un tas d’action, de guerres, ou même d’actes de magie, mais nous avons plus dans les main un roman nous amenant dans une ambiance particulière, un roman dans lequel il est très intéressant de suivre la psychologie des personnages. 
Au niveau des personnages, Poppy, sorcière sans le savoir, vit dans le monde des humains, ce qui lui vaut d’ailleurs quelques soucis d’intégration… En effet, des choses étranges se produisent régulièrement tout autour d’elle sans qu’elle en comprenne l’origine. Clarée, de son côté, est une humaine mais ne le sait pas, et elle vit dans un monde de sorcières et se sent par conséquent bien inférieure à ses camarades sorcières. 
Le monde de Clarée est un monde que j’ai trouvé intéressant à découvrir car c’est un monde finalement assez classique, complètement coupé de l’extérieur, un monde dans lequel la modernité n’a pas sa place. Clarée a d’ailleurs l’impression que ce sont plutôt les humains qui sont « fantastiques » car ils lavent leur linge dans des boites, peuvent se déplacer dans ce qu’on appelle « voiture »… Cependant, même si j’ai aimé le monde de Clarée, je n’ai pas du tout apprécié suivre cette dernière, beaucoup trop délicate, innocente et que j’ai trouvé peu forte, mais avec un côté manipulatrice… J’ai nettement préféré Poppy, cette adolescente un peu blazée par la vie, qui ne s’entend pas toujours avec son père et peine à se faire des amis, mais qui est beaucoup plus battante.
Outre ces deux adolescentes, dont on va suivre l’amitié, l’évolution au fil du roman, il y a de nombreux personnages secondaires bien décrits, auxquels on s’attache plus ou moins : les parents, mais aussi Léo, l’amoureux des deux filles. Et même si l’histoire se termine, on peu espérer un deuxième tome , pour en découvrir un peu plus sur tous ces personnages qui permettent de créer un monde très crédible réel.
Petit point sur le style du roman : j’ai beaucoup aimé la plume de l’auteur, qui créé vraiment une ambiance particulière. Cependant, il y a tout de même pas mal de maladresses du traducteur qui m’ont fait relire certains passages plusieurs fois sans pour autant finir par comprendre… 
Bref, voilà un roman de sorcières qui créé une ambiance vraiment intéressante malgré quelques points négatifs ! 

***

Le Joyau – Tome 1, Emy Ewing

Le Joyau, tome 1 par EwingLe Joyau est le coeur du royaume, où Violet, une jeune fille d’un quartier pauvre est envoyée, suite à une prise de sang qui la prédestine à devenir mère-porteuse! En effet, les femmes de la royauté ne peuvent procréer et elles doivent faire appel à des mères porteuses si elles veulent avoir une descendance. Ces mères-porteuses ne sont pour elles pas des personnes, mais elles sont plutôt considérées comme des choses qu’on possède le temps d’avoir l’enfant tant désiré. 
Voici le premier tome d’une série que je ne regrette pas d’avoir commencée ! L’action, les complots et les relations se construisant entre les personnages nous emmènent assez vite de chapitre en chapitre, jusqu’à en dévorer le tout ! 
Nous sommes ici dans un univers dystopique intéressant,dans lequel Violet, une jeune mère porteuse se bat pour retrouver sa liberté ! Violet est une héroîne que j’ai aimé suivre car c’est une battante ! L’ambiance est assez particulière, au sein de cette royauté ou les complots foisonnent, ce qui créé un contexte vraiment intéressant. Les personnages secondaires sont importants pour le déroulement du récit, mais ils restent cependant assez énigmatiques, peut être en découvrirons nous plus sur eux dans les prochains tomes que je lirai avec plaisir !

****

La prochaine fois, ce sera toi, Tome 1, Vincent Villeminot

Couverture La brigade de l'ombre, tome 1 : La prochaine fois ce sera toiAvec ce premier tome, vous allez vivre une immersion dans la brigade du commissaire Marcowicz, lorsque Jobert intègre le service, après une faute professionnelle. On sent tout de suite une certaine froideur liée à l’équipe. On a l’impression qu’ils sont tous mis au placard, et chacun fait sa petite vie dans son coin, il n’y a aucun esprit d’équipe! Cette équipe a pourtant une mission qui parait assez importante : ils sont chargés de la capture des goules, ces créatures qui ont une origine humaine, mais se transforment en d’horribles créatures ayant des similitudes avec Golum du seigneur des anneaux ! Ces goules sont des créatures vraiment effrayantes, mais elles sont surtout très dangereuses ! Elles s’attaquent, une fois transformées, à des hommes, tout cela assez violemment, et n’en ont aucun souvenir une fois qu’elles redeviennent humaines. Lorsque ces goules mordent un homme et qu’il survit, celui-ci devient alors une goule. On comprend donc pourquoi cette chasse aux goules est importante si on ne veut pas une prolifération rapide ! On sent aussi que le commissaire Marcovicz est quelqu’un d’important pour cette histoire, on apprend à connaître sa famille au sein de quelques chapitres. Notamment Fleur, sa fille, une adolescente avec qui il n’a pas plus de contact que ça …
Ce qui est original est intéressant dans cette histoire est que l’on suit à la fois des adultes, avec l’équipe du commissaire, mais aussi des ados, avec sa fille…
C’est un premier tome qui se lit très vite et dans lequel on trouve plusieurs scènes assez sanglantes! Cependant, j’ai trouvé l’histoire un peu plate, et je m’étais attendue à plus d’action, plus de fond. La froideur des personnages n’aidant pas non plus à ce qu’on s’attache à eux, je ne crois pas que je lirai le tome 2…