Le Yark, Bertrand Santini

Le Yark« Parmi tous les types de Monstres qui grouillent sur la terre, l’Homme est l’espèce la plus répandue.Il en est une autre, cependant, plus rare et moins connue.C’est le Yark. »
Petit roman qui vous fera trembler et rire à la fois !
Le début nous est conté sous forme de documentaire sur le Yark. Nous y apprenons quel est son régime alimentaire : les petits enfants sages « il adore sentir leurs petits os craquer sous sa dent et sucer leurs yeux moelleux comme des bonbons fondants ». En effet, manger des enfants méchants lui donne nausées et crampes d’estomac ! Le problème est qu’aujourd’hui, les enfants sages ne sont plus aussi nombreux que par le passé, ils sont « bavards, gourmands, capricieux, froussards, fainéants, paresseux » … Cette partie est plutôt effrayante, les enfants y sont décris comme des animaux et sont donc une proie comme les animaux en sont une pour nous ! Les illustrations toutes en noir et blanc sont magnifiques et nous permettent de visualiser cet effrayant Yark ! L’objet livre est lui aussi magnifique avec ses pages épaisses et sa couverture cartonnée !
Un jour, lors de sa recherche d’enfants sages, le Yark rencontre Charlotte, une petite fille extrêmement sage mais qui n’a pas froid aux yeux ! Cela créé des situations vraiment très drôles et le Yark, tout monstre qu’il est, en devient même attachant !
La relation entre le Yark et la petite fille amène même la question de différence « Les humains n’ont pas beaucoup d’imagination. Ils ne voient la beauté que dans ce qui leur ressemble. » et ce Yark nous parait finalement bien humain…

5/5 : Un gros coup de coeur !

Esther et Mandragore, Sophie Dieuaide

Esther et MandragorePendant quelques instants, j’ai eu vraiment peur qu’une sorcière apparaisse en homme, en femme ou en minuscule insecte et qu’elle grogne : « On avait dit : Pas de magie devant les humains, Esther ! Retour immédiat à l’école des Sorcières pour toi et pour ton chat ! »
Mon avis
Un petit roman très chouette ! Esther, en première année de sorcellerie, gagne le prix de la curiosité, et avec lui, le droit d’aller dans le monde des humains le temps qu’elle le voudra ! Elle est donc envoyée chez une ancienne sorcière, avec son chat, Mandragore. Elle découvre alors comment vivent les humains (téléphones portables, voitures, chats qui ne parlent pas, …) et se fait une amie : Zoé, qui vient de perdre son chat ! Ni une, ni deux, Esther et Mandragore partent à la recherche du chat perdu !
Esther est une petite fille espiègle que l’on prend plaisir à suivre ! Un roman d’aventure, à la recherche du chat perdu, tout en humour !
Une écriture simple, directe, où les dialogues sont très présents. Les chapitres sont courts et les titres de chapitres très clairs, ce qui devrait faciliter la lecture des plus jeunes ! J’espère donc qu’Esther et Mandragore auront d’autres a